Salice était en train de méditer, réfléchissant à Saddam Hussein et à la situation où se trouvaient plongés l’Irak et le Koweït. Elle aurait voulu aider, d’une façon ou d’une autre, mais elle se sentait totalement impuissante et demanda : « Mais que pourrais-je bien faire pour aider » ? Elle entendit alors une voix intérieure lui répondre. « Comment vois-tu Saddam Hussein ? » Après un bref instant de réflexion, Salice ressentit immédiatement que c’était un homme cruel, dominateur, agressif et enragé. « Possèdes-tu l’un de ces traits de caractère ? » interrogea la voix.

Salice réfléchit profondément à la question et admit qu’il lui était effectivement arrivé, parfois, de manifester ces caractéristiques. « Résous ces choses en toi-même, lui dit alors la voix et ce sera le plus grand cadeau que tu puisses offrir à la guerre du Golfe ». Puis l’image de Saddam Hussein se tenant au sommet d’une montagne lui apparut, et toute la population de la terre était assemblée au pied de cette montagne. Saddam Hussein tenait un grand miroir sur lequel la lumière venait miroiter. « Regardez-moi, disait-il. Comme vous ne pouvez pas distinguer ces traits de caractère en vous, je suis un miroir pour vous et je dois les exagérer pour que vous puissiez les voir ». Salice sut à ce moment que tant qu’il existerait en elle-même ou chez une autre personne une qualité négative, celle-ci finirait toujours par être projetée sur quelqu’un ou quelque chose d’autre.

La Guérison Radicale( p. 79). 

Michael Dawson
Éditions Le Souffle d’Or -Collection Findhorn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s